Tricher c'est gagner ! 

En règle générale, tricher ce n'est jamais bien vu. Ta maîtresse te l’a dit quand elle t’a grillé en train de reluquer la feuille de ton voisin en plein contrôle de Maths !

En revanche, dans tous les sports, ce phénomène de tricherie existe et il permet parfois d'accéder au but ultime. 

Par exemple :

  • En 1986, la main de Dieu de Maradona a permis de qualifier l'Argentine pour la demie-finale de la Coupe du Monde.
  • En 2009, la main de Thierry Henry a qualifié la France pour le Mondial 2010.

Comme dirait l'autre : "la fin justifie les moyens." (Machiavel, Le Prince)

Ça va peut-être t'étonner mais c'est la même chose avec la perte de poids : il faut tricher pour atteindre ses objectifs ! 

Parfois, on pense mener une vie saine, mais la réalité est tout autre. On oublie (in)volontairement les petits gâteaux qu’on a mangé le matin, et à la fin de la journée on s’accorde un petit plaisir (pensant que c’est le premier).

Bref, tu vois l’idée. On a une fâcheuse tendance à se cacher les choses, à se duper pour ne pas se sentir coupable.

Alors, il est toujours plus préférable de tricher consciemment plutôt que de se duper.

Prends conscience de ces petits écarts et assume-les ! Je t’encourage même à en faire plusieurs.

Alors dis comme ça, tu te demandes où je veux bien en venir.

Le coup d'oeil de trop ...

Quand tu veux perdre du poids, tu dois faire attention à ce que tu manges, c’est évident.

Et pour bien faire, tu bannis tous les petits plaisirs de ta vie. 

Mais, trop c'est trop !

Ça fait 7 jours, 4h et exactement 48 minutes que tu n'as pas touché un morceau de chocolat. Et comme par hasard il se retrouve sous ton nez et te fait de l’oeil (le salaud).

Tu es à bout de nerfs !

7 jours, 4h et 49 minutes de grève du chocolat : c'est le drame ... tu craques complet ! 

Quelques instants plus tard, ta copine te retrouve dans le canap' et voit la scène du crime :

  • L'emballage vide d'une tablette de chocolat Lindt sur la table basse.
  • La main dans le paquet de shoko-bons.

Et encore ce n’est que la partie émergé de l’iceberg !

(ne te crois pas plus malin parce que tu as eu le temps de dissimuler quelques preuves).

T’ES GRILLÉ !!!

10 minutes, c’est le temps qu’il t’a fallu pour ruiner ta journée, ton moral et peut-être même ta volonté de continuer à manger sainement …

Tu te sens coupable. Tu regrettes d’avoir mangé autant de chocolat. Tu commences même à avoir mal au ventre. Tu t’en veux vraiment. Tu te dis que tu as été faible et que finalement c’est peut-être le signe que tous ces efforts ne sont pas fait pour toi. 

“Pourquoi je me fais chier à faire attention à ce que je mange ?! Je suis comme je suis !"

Tu commences même à refaire ton arbre généalogique :

“De toute façon, mon père est gros, mon grand-père aussi … ça doit être un truc générationnel ! Bah merci Papy !”

Classique.

A ce moment là, tu es au plus bas dans les sondages, et il se peut que tu prennes une décision irrévocable : laisser la petite voix dans ta tête te convaincre que tu es faible et que tu ne peux rien y changer. Que c’est peine perdu et que tu garderas pour toujours ces kilos en trop …

STOP !

Ne t'inflige pas ce genre de discussion mentale. Tu es capable de changer. Je le sais parce que je suis passé par là et j’ai changé ! (si tu veux voir ma transformation, c’est par ici)

Alors pour éviter ce nouveau drame, il faut tricher.

Gargantua es-tu là ?

En fait, dans le monde du "fitness", il y a une expression qu'on utilise souvent : le "cheat meal".

(je n’aime pas cette expression donc je t’en propose une inédite plus bas ;) )

Traduction littérale : le repas de triche.

(Tu vois où je veux en venir ?) 

Le principe du cheat meal, c'est de définir un repas, un jour précis (le samedi midi pourquoi pas) où on va pouvoir littéralement se faire plaisir. 

Pizzas, burgers, frites … DU GRAS, DU GRAS, DU GRAS :D 

Hmmmm ça te donne déjà envie hein ?! 

Ça a plusieurs objectifs :

  • 1
    Te faire plaisir mentalement (sécrétion de dopamine)
  • 2
    Te motiver les autres jours pour mériter ce cheat meal
  • 3
    Ne pas faire entrer ton corps dans une phase de stockage

Et comme un bonheur n'arrive jamais seul, je ne te propose pas 1 seul cheat meal mais plusieurs !


Oui oui, tu as bien entendu.

Je pars du principe que ton alimentation joue pour 80% des résultats (les 20% restant correspondent à l'exercice) mais que tu ne dois pas être à 100% dans le contrôle.

Sinon, tu ne tiendras pas sur le long terme. Et tu vas finir par faire (encore) le YO-YO !

La règle que j'aimerais que tu appliques (et celle que je suis toujours) est celle des 80 / 20 :

  • 80% d'aliments sains
  • 20% d'aliments fête du slip

(j'arrive à me faire plaisir dans 99% des cas :) )

Concrètement, je suis en train de te dire que tu vas pouvoir te faire plaisir sur 4 repas par semaine !

En revanche, cette règle implique quelques explications.

Les règles du jeu

Ne t'enflammes pas ! 

Se posey devant Breaking Bad, un pot de Haägen Dazs Cookies & Cream dans une main, le paquet de M&M's dans l'autre, ça ne compte pas comme un cheat meal !

Idem, si tu vas au buffet à volonté du chinois du coin et que t’enfiles 3 000 Cal.

4 repas comme ça plus tard et tu as pris 2 kilos.

ATTENTION : je ne te propose pas une formule magique !

Tu ne peux pas manger correctement 80% du temps et les 20% restants te prendre pour Carlos…

A partir de maintenant, on remplacera l’expression “Cheat Meal” par “Carlos Meal”, veux-tu ?

Alors, oui il faut se faire plaisir, mais intelligemment !

Voici par exemple mes Carlos Meal sur une semaine :

  • Mardi soir - Restaurant : Pizza + Ginger Beer + Tiramisu partagé à deux
  • Jeudi soir - bar : un demie
  • Samedi midi - maison : Pâtes (150g) + cordons bleus
  • Dimanche midi - restaurant : Brunch (1 viennoiserie + pancakes + œufs brouillés etc)

En bref, il est primordial de se faire plaisir pour tenir sur le long terme. Libre à toi de faire comme tu le sens.

Peut-être que tu préfères te réserver un Carlos Meal unique par semaine. Fais comme tu le sens. Test. Rien ne t’empêche d’ajuster la semaine suivante.

A toi de voir :

  • Soit 1 gros Carlos Meal par semaine
  • Soit 4 Baby Carlos Meal par semaine

Dernier conseil : organise tes entraînements en fonction de tes Carlos Meal.

Si je sais que je vais me faire un Carlos Meal le mardi soir, j'organise une séance d’entraînement le matin ou le midi. Ça me permet d’accepter plus facilement mon Carlos Meal :)

CONCLUSION : arrête de te faire du mal en te privant de tout ce que t’aimes, tu ne vas pas tenir longtemps. Essaie plutôt de te faire des petits plaisirs décomplexés et de les mériter.

Ciao,

Brice

PS : dis-moi en commentaire quel est / serait ton meilleur Carlos Meal :)

CADEAU : Ton Guide GRATUIT pour Transformer Tes Habitudes

Pour arrêter de se mentir et ENFIN commencer à se faire plaisir, il faut se débarrasser de ses mauvaises habitudes et en créer de bonnes.

C'est pour ça que j'ai créé, pour toi, le Guide Transforme Tes Habitudes. Il te sera très utile pour commencer à construire de bonnes habitudes et te débarrasser des mauvaises.

Entre ton adresse email pour recevoir GRATUITEMENT le Guide Transforme Tes Habitudes au format PDF

Copyright 2018 Feta Fitness - Tout droits réservés - Mentions Légales

>